mercredi 22 avril 2015

Invasion de tricot-graffiti au Québec(1)


Je fais partie d'un Cercle de fermières, regroupement de femmes artisanes implanté depuis 1915 au Québec. Et oui! Les Cercles des fermières fêtent leur centième anniversaire cette année.
Comme j'en ai fait mention dans ce message, je ferai quelques articles sur ce sujet. Car pour fêter cet anniversaire, plus de 400 cercles participeront en faisant du tricot-graffiti dans leur localité. Si nous ne sommes pas les premières au Québec à le faire (voir cet article sur le tricot graffiti de la maison des métiers d'art), ça n'aura jamais été aussi étendu dans la province.
Personnellement, je trouve cette initiative géniale! 
une des 1ères images de Yarn Bombing qui a circulé sur le web
D'abord, je m'intéresse au tricot-graffiti (yarn bombing en anglais) depuis 3 ans.  Ça existe depuis plus de temps que ça (10 ans dans les faits), mais...pas tant que ça! Inventé par une américaine (Magda Sayeg, qui vit à Austin dans le Texas), le yarn bombing a d'abord été un geste de protestation pacifique....illégale, il faut bien le dire. Par la suite, l'action a été "souhaitée" à quelques reprises. J'ai aimé cette nouvelle tendance différente que les plus jeunes tricoteuses comprennent mieux, parfois, que les tricoteuses d'expériencesÀ ce moment-là, jamais je n'aurais pensé que les Cercles des Fermières se seraient intéressées à ce phénomène! 
l'ancien logo jusqu'à....
Mais dès cet automne, nos comités locaux nous ont fait part du projet d'inciter chaque cercle à faire du tricot-graffiti dans son coin. Plus de 400 cercles ont embarqué dans le projet! Nous sommes dans le tout début de l'installation de ces œuvres. Je me propose de visiter quelques localités et de vous montrer ici ce que je trouve. 
....2015, un nouveau logo! Pas mal plus contemporain hein?

Aujourd'hui, je vous en montre 4: celles qui étaient prêtes sur les 8 ou 9 visites que j'ai fait. Elles sont toutes près de chez moi: Commençons avec ça!. 
D'abord, St-Étienne, le premier découvert, puisque j'ai été juger dans ce cercle pour le concours en art textiles.. Ça m'a rappelé quelque choses que je veux faire devant chez moi... 


...puis, St-Henri, très joli avec ses fleurs partout!



Pintendre: je passais par là, puisque mon fils, ma belle-fille et mes 2 petits-enfants habitent là. 


Et, finalement, mon cercle, St-Jean-Chrysostome (mais juste un petit bout: j'en dévoilerai plus dans les autres messages. Bon, si vous êtes curieux, allez voir un de mes derniers messages, mais il manque quelque chose).

N.B. Au mois de septembre, j'ai trouvé celui de Ste-Bernadette (Lauzon). Alors, j'ai décidé d'ajouter les photos ici.

Magnifique hein?
Désolée pour la photo bizarre, mais je trouvais que ça valait
la peine de montrer ce rouet derrière la fenêtre.
 Je me propose de vous parler, dans mes prochains messages libellés fermières, de mes 10 ans dans les Fermières, d'un peu d'historique du mouvement, en plus de vous montrer les tricots-graffitis que je visiterai. 
J'espère que maintenant, vous comprendrez pourquoi certains arbres, portes, galeries et même parvis d'église sont ainsi habillés de laine et de couleurs un peu partout au Québec!
Prochain message, encore en Chaudière-Appalaches.

Commentaires