jeudi 5 septembre 2013

L' acquisition d'expérience (1998 à 2009)


Après ma période "poupées", (message précédent de ce libellé) j'ai eu le goût de me faire un châle. Un châle tricoté, pas crocheté. Disons que je stagnais depuis une bonne quinzaine d'années: une bonne tricoteuse, sans plus. Je n'avais pas vraiment acheté de livres de tricot (excepté Les Poupées de Grand-mère) ou de revues depuis des lustres. Je dois dire que nous n'avions pas beaucoup d'argent et de plus, avec de jeunes enfants, ce n'est pas la meilleure période pour approfondir quelque chose.
Quand j'ai connu Yvan, ma belle-mère, trop heureuse d'avoir une future bru portée sur les travaux manuels, m'avait donné des aiguilles, des crochets, des livres de tricot et crochet et même de la laine (bon, pas de grande qualité, mais ça a aidé). Ce qui fait que, pendant un bout j'ai utilisé ces choses. Par la suite, j'achetais de la laine "cheap", beaucoup de laine "cheap"!


J'ai donc acheté un numéro de "knitter's" avec 2 châles dedans. Je n'ai pas fait immédiatement le châle que j'avais choisi, mais j'ai trouvé la revue vraiment bien. Tellement, que je me suis mise à acheter cette revue à chaque saison. Une de mes amies (Andrée) m'a même abonnée pour un an! Je vous raconte tout ça parce que à partir de là, je dirais que j'ai changé de niveau de tricoteuse. La revue knitter's montrait toutes sortes de techniques nouvelles pour moi et les nouvelles tendance du tricot: ça avait beaucoup évolué depuis 20 ans. J'y ai connu des designers que j'admire énormément aujourd'hui: Elsebeth Lavold, Elizabeth Zimmermann, Jane Slicer Smith, pour ne nommer que mes préférées.


J'ai découvert que je préférais les torsades et les choses colorées. Je faisais aussi un peu de jacquard mais c'est plus tard (prochain message) que j'y suis allée à fond. J'ai fini par le faire mon fameux châle: c'était mon 1er travail en "lace": un travail de tricoteuse expérimentée! Je ne vous montrerai pas tout ce que j'ai pu faire dans cette période, mais vous pouvez y jeter un coup d’œil dans ce diaporama.


À l'automne 2004, je suis allée faire un tour au cercle des fermières à 5 minutes à pied de chez moi. Depuis tant d'années, je tricotais seule et le cercle des fermières offrait des mercredis "portes ouvertes" à toutes les 2 semaines. J'enseignais encore un peu la danse mais ça prenait un peu moins de mon temps. Avec les fermières, j'ai aussi progressé dans d'autres domaines: finition, blocage et autres trucs. Et surtout, je tricotais avec d'autres personnes: wow! J'ai été une assidue des "portes ouvertes" jusqu'en mai 2005 où j'ai carrément pris ma carte de membre. Je m'y suis fait des amies et nous apprenions toutes ensembles. Je me suis fait recommander des livres, bref. ça avançait de plus en plus, et comme j'avais déjà une bonne expérience et que je tricotais déjà beaucoup, ça n'a pas été si long que je suis devenue comme une personne ressource. À l'automne 2005, je commençais à donner des cours: un autre défi, préparer de bons cours.



Commentaires