mardi 27 septembre 2011

La troupe Quatre Temps: 30 ans!

De gauche à droite: Moi, Josée, Carole et Stéphanie

Je viens de Rimouski, je l'ai déjà dit. Il y a un peu plus de 30 ans, j'étais dans l'organisation et l'implantation d'une école et une troupe de danse: Nous avions appelé l'école: Les ballets-jazz Quatre Temps et la troupe, Quatre Temps. L'école a changé de nom moins d'un an plus tard pour s'appeler simplement "École de danse Quatre Temps" puisque nous nous éloignions du ballet-jazz pour se diriger vers un style plus jazz-moderne: voyez mon dernier message à ce sujet.

Je sais que l'école a fêté ses 30 ans le printemps passé. L'école de danse Quatre Temps est devenu quelque chose de plus gros que ce que c'était puisqu'elle s'est amalgamée avec l'École de ballet classique de Rimouski. Donc, on y enseigne le classique, le jazz-moderne, le hip-hop, le baladi, la claquette, et peut-être autre chose que j'oublie. L'école a aussi un programme danse-étude et des professeurs très qualifiés. Je les ai vu à leur 25ème anniversaire et, oui, l'école a "upgradé" depuis notre temps.
Chantale, Darleen et Pascale en pratique

Qu'en est-il de la troupe? Et bien, elle n'existe plus. Je ne sais pas trop quand elle s'est arrêtée. Ce que je sais, c'est que la dernière personne que j'ai connu a pris sa retraite il y a environ 3 ans: il s'agit d'Annie Fraser qui a été directrice de l'école pendant plusieurs années.
Affiche de notre 1er spectacle

Je suis allé voir sur le site officiel de l'école et quand j' ai cliqué sur "historique", il était mentionné qu'elle avait été fondée en 1980, incorporée en 1981 et comptait une cinquantaine de membres au début. Et voilà pour l'historique, le tout début. Pas de mention de la Troupe Quatre Temps.
solo de Josée Vermette dans "Impasse"


Donc, je viens aujourd'hui en parler un peu, et surtout de la Troupe. Au tout début, nous étions 4 jeunes femmes (mais alors là, très jeunes: entre 18 et 22 ans) qui n'aimaient plus la façon de voir la danse de l'Académie de danse de Rimouski. Nous rêvions de créativité...pas de cabarets!
1ère critique de Robin Arguin: elle est incomplète

Le directeur de la troupe de danse folklorique "Rigodon" nous a encouragé à partir notre propre école de danse et troupe. Et nous l'avons fait. Josée Vermette, Carole Desroches, Darleen Caron et moi-même, avec l'aide de quelques jeunes adolescentes (Stéphanie Reader, Julie Pelletier, Chantale Côté, Pascale Garneau et Nathalie Dubé) nous sommes relevés les manches pour tout débuter.
Chorégraphie sur "promenade sur mars": oui, à la fin nous chantions!

Il y aurait une quantité incroyable d'anecdotes à raconter et ce serait un peu long. Mais les 10 jeunes filles (Marie Gauthier, aujourd'hui artiste-peintre et architecte de la Rive-Sud de Québec fût la 10ème à s'ajouter au groupe) que nous étions avons produit notre 1er spectacle le 22 avril 1982.
Affiche de notre 2ème spectacle

Sur notre lancée, nous avons fait un 2ème spectacle l'année suivante avec une troupe renouvelée puisque nous n'étions que 4 de l'année précédente. Darleen Caron, une des fondatrices n'était déjà plus là, un peu remplacée par Stéphanie Reader comme "vétérante".
chorégraphie "Impasse" sur "School" de Supertramp

J'aurais aimé retrouver des "vestiges" de l'école, mais je n'ai que des photos (et pas très bonnes, bien sûr) et des découpures de journaux concernant la troupe.
Autre article incomplet, mais en haut à droite, on y parle de moi!

Au sujet de l'École de ballet classique de Rimouski. Je tiens à dire que Claire Courtois, le professeur qui a fondé l'école et y a enseigné pendant plusieurs années, a aussi été mon professeur pendant plusieurs années.
Chorégraphie "Vers l'Éternité"
Je lui dois une bonne partie de ma technique. Et aussitôt les démarches entreprises pour Quatre Temps, nous avons recommencé à suivre ses cours ,pour certaines d'entre nous, et surtout, nous avons renoué avec elle, alors que la directrice de l'autre école ne faisait aucun cas de sa présence dans le décor culturel de Rimouski.
Finale de la chorégraphie "Chaud-Bise"






Quoiqu'il en soit, c'était peut-être de petits débuts, mais ce sont de bons souvenirs pour ceux qui y étaient.

Commentaires